La percée dans le sud

Peu de temps après son élection en 1969, le gouvernement du Nouveau Parti Démocratique crée la Société d'assurance publique du Manitoba. Dans le cadre du programme Autopac, tous les automobilistes doivent souscrire leur assurance auprès du gouvernement. Le régime est semblable à celui qui est en place en Saskatchewan depuis plus de 20 ans. L'adoption d'une telle mesure constitue sans contredit un recul pour les assureurs privés. À cette époque, la Wawanesa est le plus important assureur d'automobiles au Manitoba. Elle assure en effet un véhicule sur six dans la province. L'impact est immédiat; ses encaissements de primes diminuent des deux tiers par rapport à l'année précédente.

protest

En avril 1970, les Manitobains organisent une des manifestations les plus importantes de l'histoire de la province afin de protester contre la prise en charge de l'assurance automobile par le gouvernement.

La situation est à peine stabilisée au Manitoba qu'un troisième régime gouvernemental d'assurance automobile voit le jour en 1974, cette fois en Colombie-Britannique. Les pertes cumulatives dans le secteur de l'assurance automobile ramènent la question de la diversification à l'attention du conseil d'administration de la Wawanesa. Cette fois-ci, les administrateurs n'envisagent pas l'expansion dans de nouveaux secteurs d'assurance, ils discutent plutôt d'une expansion plus audacieuse des activités à l'extérieur du Canada.

Le saviez-vous?La fraude automobile préoccupe de plus en plus le secteur de l'assurance. Des bandes de criminels bien organisées fraudent les compagnies d'assurance en préparant de faux accidents d'automobile et en soumettant de fausses réclamations.

En 1993, en collaboration avec les forces policières, la succursale de la Wawanesa à San Diego émet des polices d'assurance fictives et met des automobiles à la disposition des enquêteurs. Des policiers filment secrètement un certain nombre d'«accidents» présumés. Les mesures de répression policière annoncées à grands renforts de publicité se traduisent par plusieurs condamnations et elles laissent savoir aux criminels que la Wawanesa adopte une position très ferme contre la fraude d'assurance.

Les administrateurs de la Wawanesa décident donc d'étendre les activités de la société de l'autre côté de la frontière, aux États-Unis. Il devient rapidement clair que New York et la Californie constituent les cibles les plus prometteuses. Au cours de leur examen des possibilités d'expansion aux États-Unis, des dirigeants de la Wawanesa rencontrent un fonctionnaire américain. Ce dernier téléphone au Commissaire des assurances de la Californie. Il lui dit: «Je suis ici avec deux jeunes représentants d'une société canadienne qui songe à faire des affaires en Californie. J'ai les états financiers sous les yeux et, d'après moi, leur société est en bien meilleure position que la plupart des compagnies d'assurance établies en Californie.»

Après un peu plus d'un an, la Wawanesa obtient un permis qui l'autorise à vendre de l'assurance en Californie, dans un marché aussi important que celui de l'ensemble du Canada. La société devient la première compagnie canadienne d'assurance générale à pénétrer avec succès le marché américain. On ouvre un bureau à San Diego en avril 1975 et son personnel vend 102 polices au cours du premier mois. Les six employés reçoivent 1 500 réponses à leur toute première campagne de publicité directe.

San Diego se révèlera à maintes reprises le meilleur choix possible pour la Wawanesa. Durant les 20 années qui suivent, la population de la région s'accroît de 500 pour cent et la société est bien placée pour grandir avec elle.

En raison de l'expansion de l'entreprise aux États-Unis et de sa prospérité continue au Canada, les activités du bureau de direction exigent des locaux plus modernes et plus spacieux. La Wawanesa déménage donc ses bureaux de Winnipeg dans un nouvel immeuble en 1976. Quatre ans plus tard, la société ouvre une nouvelle succursale à Calgary. Bien que le bureau d'Edmonton desserve efficacement l'Alberta depuis 1954, l'entreprise est heureuse de réaffirmer son engagement à l'égard des assurés canadiens en créant une deuxième succursale dans cette province.

En 1981, après six années de développement, la succursale californienne, qui affiche un taux de renouvellement des polices de 95 pour cent, doit apporter des modifications majeures à son matériel afin ne pas être dépassée. Toutes les succursales de la Wawanesa procèdent bientôt à d'importantes mises à jour de leur matériel informatique. Gregg Hanson, ancien contrôleur du bureau de San Diego et président actuel de la société, est pragmatique au sujet des ordinateurs et de leur rôle dans le secteur de l'assurance: «La Wawanesa a évité le changement pour le changement, mais nous avons certainement profité des possibilités d'amélioration de nos activités offertes par la technologie.»

Les célébrations du 75e anniversaire de la Wawanesa, 1971

En 1971, les célébrations du 75e anniversaire de la Wawanesa comprennent un déjeuner aux crêpes devant l'entrée du siège social à Wawanesa.

De telles modifications sont des exemples de l'approche de plus en plus moderne et professionnelle qu'adopte le secteur de l'assurance en général et la Wawanesa en particulier. Les cours de l'Institut d'assurance du Canada, par exemple, offrent à l'ensemble des membres du personnel une meilleure compréhension du secteur dans lequel ils travaillent.

history

Retour Titulaires de police Les fondateurs Le génie de Alonzo Fowler Kempton Les premiers pas Charles Morley Vanstone Les voies de la prospérité L'engagement de toute une vie La percée dans le sud Une réaction rapide à un désastre Un parcours digne de confiance Suivant

Page d'accueil de l'histoire

L'avantage de faire affaire avec un courtier

Parlez à un courtier d'assurance pour obtenir des conseils d'expert à l'égard de vos besoins en assurance. Ce sont des professionnels expérimentés, impartiaux, pour qui vos intérêts sont prioritaires.

Trouver un courtier

Related Links
AM Best