16 choses que tout propriétaire occupant peut faire pour se préparer à l’hiver


L’hiver arrive à grands pas.   Si cette phrase vous donne des frissons, elle peut également vous rappeler tous les ravages possibles du froid intense sur votre propriété. Et pour cause, puisque l’Institut de prévention des sinistres catastrophiques (IPSC) rapporte que les dommages causés par certaines tempêtes hivernales ont été évalués à plus de 5,4 milliards de dollars!

Si vous êtes propriétaire d’une maison, d’un chalet ou d’une résidence secondaire, profitez des dernières journées fraîches pour commencer à vous préparer aux mois d’hiver et prendre une longueur d’avance sur les tempêtes de neige et de verglas.

2020-11-04-winter-prep-main

Liste de contrôle pour l’entretien hivernal de votre propriété

De nombreux propriétaires occupants peuvent se retrousser les manches et s’occuper eux-mêmes de ces tâches. Vous seriez surpris de tout ce qu’il est possible d’accomplir en une seule journée. Nous préciserons également les tâches à confier aux professionnels.

 

Dans la cour

  1. Ne gardez pas cette tâche pour la fin.

Même si les raisons sont nombreuses de laisser la nature s’occuper des feuilles mortes, nous vous conseillons quand même de vous armer d’un bon râteau. (Ou d’un souffleur à feuilles, qui s’avère étonnamment amusant!) Les feuilles sèches sont plus faciles à ramasser; surveillez la météo et ne tardez pas en cas de prévisions de pluie. Si vous mettez les feuilles dans des sacs, ne les entreposez pas à proximité d’un garage ou d’un bâtiment : ils pourraient être la cible d’un incendie volontaire, aussi malheureux que ce soit.

  1. Élaguez les arbres

Portez une attention particulière aux arbres qui ont des branches mortes et qui se trouvent à proximité de la maison, du garage, des voitures et des remises. Ils peuvent se briser sous le poids de la neige et de la glace et causer d’importants dommages. Utilisez un sécateur pour les plus petites branches et une scie à long manche pour les zones en hauteur ou difficiles à atteindre. Planifiez l’élagage plus tard dans la saison, mais avant la première neige, pour préserver la santé de l’arbre.

Quand faire appel à un professionnel : Si l’arbre est âgé, haut et massif, ou s’il présente une inclinaison importante, vous devriez faire appel à un arboriculteur. Si la tâche requiert de la machinerie lourde (ou même une scie à chaîne), les experts sont formés pour accomplir le travail en toute sécurité.

  1. Protégez les arbustes

Dans les climats froids, certains arbres et arbustes nécessitent une protection supplémentaire. Recouvrez-les d’une toile de jute pour éviter les gelures aux branches et aux extrémités (oui, ça existe aussi chez les plantes!) et leur donner une longueur d’avance au printemps.

  1. Rangez les meubles de jardin

Hélas, le temps où l’on se prélassait sous le soleil d’été a laissé place à une autre saison. Protégez vos meubles d’extérieur en les entreposant dans une remise ou en les recouvrant d’une bâche. Vous éviterez ainsi les dommages causés aux meubles ou par ceux-ci en période de grand vent.

  1. Nettoyez et scellez votre entrée

Si votre entrée est en béton coulé, protégez votre investissement en appliquant un scellant tous les deux à cinq ans. Peu importe la surface de votre entrée, assurez-vous qu’elle soit propre et de niveau à l’automne afin de faciliter le retrait de la neige et de la glace l’hiver venu.

Quand faire appel à un professionnel : Procurez-vous le scellant et les fournitures appropriés auprès de votre quincaillerie et prévoyez un après-midi pour faire le travail vous-même. Par contre, si vous remarquez des fissures plus larges ou un affaissement du béton, vous feriez mieux de faire appel à une entreprise de réparation.

 

À l’extérieur de la maison

  1. Nettoyez les gouttières

Cette tâche est plutôt simple, quoique légèrement salissante. Retroussez vos manches (littéralement) et retirez les débris, les feuilles et la saleté qui se sont accumulés dans les gouttières et les descentes pluviales. Une fois les gouttières dégagées, la neige fondue pourra s’écouler librement. Il est recommandé de demander à un membre de la famille ou à un ami de tenir l’échelle pendant que vous procédez au nettoyage.

Quand faire appel à un professionnel : Si vous n’avez personne pour vous assister ou si les échelles vous donnent le vertige, ne prenez pas le risque de vous blesser. Faites appel à un spécialiste de réparations domiciliaires pour vous aider.

  1. Évitez la formation de barrières de glace

Les images de glaçons qui recouvrent les bordures des toits sont souvent en vedette sur Instagram. (#charmedelhiver) Mais lorsqu’une barrière de glace se forme près de la bordure de votre toit, elle retient la neige et l’eau à sa surface. Cette eau emprisonnée ne peut plus s’écouler et peut s’infiltrer dans votre maison, causant des dommages dans les murs et les plafonds, imbibant les matériaux isolants et provoquant des dégâts très coûteux. La formation d’une barrière de glace est souvent le symptôme d’autres problèmes; la prévenir devient alors une priorité absolue.

La chaleur du toit en est souvent la cause, et bien que l’inspection de la barrière de glace se fasse à l’extérieur, la solution se trouve peut-être à l’intérieur. Les experts recommandent trois étapes pour éliminer une barrière de glace : 1) sceller toute fuite d’air chaud qui s’échappe de l’intérieur de la maison vers le toit 2) améliorer l’isolation 3) assurer une ventilation adéquate entre le matériau isolant et le revêtement de toit.

Nous décourageons les propriétaires occupants de tenter de régler eux-mêmes les problèmes découlant d’une barrière de glace. Même si vous pouvez diagnostiquer le problème, vous devriez faire appel à un entrepreneur pour le régler. Demandez un devis pour les réparations et confiez-les aux experts.

  1. Drainez les arroseurs et les tuyaux

Il est important de protéger la plomberie extérieure, puisqu’elle sera la première à subir le gel (même durant les nuits fraîches d’automne). Évacuez l’eau de votre système d’irrigation et des arroseurs, et assurez-vous que la tuyauterie est adéquatement isolée. Débranchez les tuyaux d’arrosage et évacuez toute eau stagnante, puis enroulez-les et rangez-les dans la remise.

Qu’en est-il du robinet d’arrosage? Robinet d’arrosage? Oui, vous devriez également couper l’eau de ce robinet pour éviter que l’eau gèle lorsque la température descend sous zéro.

  1. Calfeutrez

Si vous ne l’avez jamais fait, cela peut sembler impressionnant; il s’agit toutefois d’une tâche très simple lorsqu’on a les bons outils. Vérifiez si le calfeutrant de vos fenêtres et seuils est endommagé, desséché ou fissuré. Vérifiez également les coupe-froid autour des fenêtres et des portes, et remplacez-les avec des matériaux que vous trouverez à la quincaillerie.

Quand faire appel à un professionnel : Demandez conseil à votre quincailler pour choisir les matériaux et les fournitures dont vous aurez besoin. (Un bon pistolet à calfeutrer utilisé adéquatement peut vous donner un sérieux coup de pouce!) Si vous tentez de le faire vous-même et que vous sentez toujours un courant d’air, communiquez avec un entrepreneur ou un spécialiste de réparations domiciliaires.

  1. Bouchez les trous

Bouchez les trous et les fissures à l’extérieur de votre maison avec de la laine d’acier ou une mousse d’étanchéité contre les animaux nuisibles. Cela les empêchera de se frayer un chemin vers la chaleur invitante de votre maison. En plus de faire des nids et de laisser des traces peu attrayantes de leur passage, ils peuvent gruger les fils électriques avec leurs dents pointues, ce qui peut déclencher un incendie. Prenez des précautions supplémentaires et faites la même inspection à l’intérieur pour protéger votre maison des deux côtés.

  1. Organisez votre espace

Une fois vos corvées d’automne terminées, il est temps de préparer votre « boîte à outils » pour la première neige. Rangez tous les outils, équipements et jouets d’été dans la remise ou le garage. Servez-vous de boîtes de rangement empilables et bien étiquetées pour ranger les objets épars, et accrochez tout ce que vous pouvez au mur. Ensuite, sortez l’équipement hivernal : des incontournables souffleuse à neige, pelles et pics à glace aux articles comme les rallonges électriques à l’épreuve du froid et les contenants de sel/gravier.

 

Dans la maison

  1. Inspectez votre chaudière

S’il est possible de vivre sans lave-vaisselle, la chaudière est probablement l’appareil le plus important de la maison; et il a besoin de vos bons soins au moins une fois par année. Assurez-vous que votre système CVC est prêt à fonctionner en remplaçant les filtres et en prévoyant quelques filtres de rechange supplémentaires. Recouvrez le condenseur extérieur d’une bâche et d’une planche ou d’un couvercle rigide pour le protéger des chutes de glaçons ou de débris.

BONI! C’est également le bon moment de vérifier vos détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone. Vous devriez remplacer les piles tous les six mois. Pendant que vous y êtes, vérifiez la date de fabrication de vos détecteurs. Les détecteurs de fumée ont généralement une durée de vie de 10 ans; après cette période, la sensibilité des capteurs commence à diminuer.

Quand faire appel à un professionnel : Ne lésinez pas sur l’inspection. Un appel de service relativement facile et peu coûteux vous donnera la tranquillité d’esprit quant au fonctionnement optimal de votre chaudière pour les quatre mois (ou plus? Oh non!) à venir. Les experts s’assureront du bon fonctionnement de votre système et la facture ne devrait pas être trop salée.

  1. Surveillez les signes de tension du toit

Oui, même votre toit peut ressentir un peu de tension, et les signes pourraient se manifester à l’intérieur de la maison. Recherchez les infiltrations d’eau dans la maison qui semblent provenir du plafond ou du grenier. Restez à l’affût des portes qui ne se ferment pas correctement ou qui sont complètement coincées. Repérez tous les changements aux cloisons murales, puisque les fissures pourraient révéler de plus gros problèmes.

Quand faire appel à un professionnel : Certains de ces problèmes n’apparaîtront que lorsque la neige et la glace se seront accumulées sur le toit. C’est là où une inspection à l’extérieur est également nécessaire. Si vous notez un affaissement de la ligne de faîte, vous devriez demander à un entrepreneur ou à une entreprise de toiture de venir jeter un coup d’œil.

  1. Vérifiez les plinthes électriques

Même si les plinthes électriques sont relativement faciles à entretenir, procédez à un examen rapide pour vous assurer qu’elles sont exemptes de débris (y compris les immanquables poils d’animaux domestiques) et soufflez la poussière à l’air comprimé. Assurez-vous également que les rideaux, les tentures, la literie ou les meubles n’entrent pas en contact avec la plinthe.

  1. Ramonez votre cheminée

Les foyers ou poêles à bois sont parfaits pour se réchauffer pendant l’hiver. Par contre, si vous utilisez des combustibles solides, savez-vous à quand remonte le dernier ramonage de votre cheminée? Vous pouvez faire une inspection rapide vous-même à l’aide d’une lampe de poche à l’intérieur de la cheminée pour repérer les fissures ou les espacements dans la brique, les nids d’animaux ou autres irrégularités. Songez à faire brûler une bûche de ramonage (disponible dans la plupart des quincailleries), qui permet d’enlever les résidus qui s’accumulent avec le temps.

Quand faire appel à un professionnel : Afin de vous réchauffer en toute sécurité, prenez rendez-vous avec un entrepreneur autorisé qui pourra effectuer une inspection complète. De l’argent bien investi.

  1. Gardez vos tuyaux bien au chaud!

L’eau des tuyaux exposés dans les endroits non chauffés de la maison peut geler rapidement, et entraîner la rupture de tuyaux et des dégâts majeurs. Inspectez le vide sanitaire, le grenier, le garage et tout autre endroit où des sections de plomberie non chauffées peuvent être exposées aux éléments. Installez simplement des gaines isolantes autour des tuyaux dénudés pour les garder au chaud jusqu’à l’arrivée du printemps.

 

Investissez un peu de temps pour éviter bien des tracas (et économiser!)

Soyons honnêtes. La dernière chose dont vous rêvez est de consacrer les derniers beaux jours de l’automne à exécuter une liste de corvées et à entretenir votre maison et votre cour. Toutefois, cet effort supplémentaire vous rapportera beaucoup, particulièrement en vous protégeant du froid et des coûts de réparation élevés.

En effectuant un entretien proactif de votre propriété, vous pourrez profiter d’un hiver douillet en toute quiétude!

 

 


Retour à la liste des blogues

Partager cet article